ecrire, commenter et être commenté.
Forum déstiné à partager nos écrits en tous genres, entre passionés de l'écriture.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

De l'autre côté du pont
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   ecrire, commenter et être commenté. Index du Forum  .::. Vos écrits.  .::. Nouvelles.

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
FitzChevalerie
Modérateur-correcteur.
Modérateur-correcteur.

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 12
Localisation: Paris
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Plume en or.: 17
Moyenne de points: 1,42

Message Posté le : 18 pmvMer, 16 Avr 2008 23:18:03 +000018Mercredi 2008----121142. (2008)    Sujet du message : De l'autre côté du pont Répondre en citant

De l’autre côté du pont 

 

 
 Le vent d’automne lui fouette le visage quand elle sortit de sa chambre. Comme dans ses jeunes années, elle se laisse glisser à l’aide de la gouttière. Ses pieds atterrissent sans bruit sur le sol recouvert d’une fine pellicule blanche. Le manteau vierge qui recouvre l’horizon, brillant dans les derniers rayons du soleil, semble accueillir la jeune fille. Elle se nomme Sophie, a quinze ans, et est déjà amoureuse.
Sophie est belle. De longs cheveux d’un noir de jais, soyeux, encadrent son doux visage. Ses yeux sombres en amande lui donnent un vague air de geisha, femme mystérieuse venant de l’Orient. Ses hautes pommettes et son grand nez la font paraître plus mûre, plus mature. Ses lèvres s’étirent en un fin sourire qui découvre des dents d’une blancheur éclatante, faisant pâlir d’envie la lune elle-même. Autour de son cou gracile est enroulée une écharpe. Plus bas, son décolleté laisse voir un peu de sa peau, douce comme la soie. Elle est vêtue d’une robe immaculée, la faisant se fondre dans le paysage, lui permettant de courir les blanches étendues librement. 
Alors que l’astre éternel descend sous la ligne de l’horizon, la jeune fille entame la route qui doit l’amener à lui. La route du pont est la plus courte, mais elle se souvient de quelque chose qu’ont dit ses parents à propos de cette route. Elle ne se rappelle plus exactement quoi, et pourtant… Peu importe, elle a trop hâte de le retrouver. 
Sophie traverse tout le village endormi, contemplant les maisons qui défilent sous ses yeux. Les cheminées fument ; à l’intérieur, les familles dînent, parlant joyeusement de la journée de bonheur qu’elles ont connu. Mais le bonheur, la jeune fille ne le connaît plus depuis un mois. Depuis qu’il est parti. Le vent souffle plus fort, comme attisé par l’évocation de cette pensée. Les cheveux de Sophie voltigent autour de son visage, animés par la volonté de la nature souveraine.
La jeune fille est un peu perdue. On le disait mort, et le voici qui lui écrit pour lui donner rendez-vous de l’autre côté du pont. Cependant, elle ne s’étonne pas. Il a toujours aimé les mystères, faisant de la moindre confidence un secret palpitant et unique. Voulait-il dire qu’il aimait telle ou telle confiture que l’on se sentait aussitôt le gardien d’une révélation divine. 
La voûte céleste est piquetée de milliers d’étoiles, autant de points lumineux qui éclairent les empreintes que Sophie laisse derrière elle. Mais elle n’y fait pas attention, tout à la joie de revoir la source de son bonheur. Elle a pour unique volonté de passer le pont, de franchir la rivière au courant fort et à l’eau presque gelée. C’est son vœux, la seule chose qu’elle veut voir arriver plus que tout au monde.
Pressant le pas, elle se laisse guider par les indications de la lettre. Il était inscrit sur celle-ci qu’elle devait partir au crépuscule et se rendre de l’autre côté du pont. Elle va bientôt le faire, elle le sait. 
Elle se voit déjà avec lui, se reposant dans un lieu au nom méconnu. Seul le bruit des vagues vient briser le silence de leur amour. Les embruns les éclaboussent, la faisant éclater d’un rire cristallin, le faisant sourire malicieusement. Elle se voit déjà blottie dans ses bras, recouverte par les draps d’un blanc de craie. Sa tête repose sur son torse qui se soulève au rythme régulier de sa respiration. Oui, elle se voit déjà avec lui, se tenant au bord de la falaise, le vent jouant avec leurs cheveux, leurs doigts entrelacés à jamais.
Mais la vision s’estompe alors qu’elle arrive près du pont. Elle pose le pied dessus. Il lui semble entendre un bruit, comme un cri d’avertissement. Elle s’arrête quelques secondes, mais sa hâte de le revoir est trop grande. Il faut qu’elle traverse le pont. Soudain, un craquement retentit, répercuté par la chapelle des cieux, sous l’oeil facétieux de la lune. Le pont cède sous elle, et la rivière l’accueille, l’emportant dans son flot furieux.
De l’autre côté résonnent des rires. Les gamins sont contents de leur farce. Ils se disent que la jeune fille va en sortir avec un bon gros rhume. Des pas se font entendre au loin, ce qui les décide à déguerpir. Un forestier apparaît, la mine triste. Lui sait que Sophie ne remontera pas. Il avait prévenu les parents et les habitants du village : le pont n’était pas solide. Après un dernier regard navré pour l’eau glacée, il se dirige vers la maison de la jeune fille.
Mais devant la porte de cette maison, un jeune homme s’apprête à sonner à la porte. Un jeune homme que Sophie pensait retrouver de l’autre côté du pont.


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 18 pmvMer, 16 Avr 2008 23:18:03 +000018Mercredi 2008----121142. (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

abdel


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 64
Localisation: maroc
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Plume en or.: 53
Moyenne de points: 0,83

Message Posté le : 18 amvJeu, 17 Avr 2008 00:44:17 +000044Jeudi 2008----121242. (2008)    Sujet du message : De l'autre côté du pont Répondre en citant

Je dois dire que c'est un excellent style. De bonnes descriptions du personnage,  de l'ambiance générale, avec des touches poétiques sur le coucher du soleil, la lune témoin, le calme des lieux ;une trame à rebondissements inattendus, bien menée dans un texte ramassé dont le style devient, avec  brio, vertigineux vers la fin pour épouser la précipitation dramatique des événements.

Bref, un texte très plaisant.

Cependant, le village endormi et les gens dînant, alors que le soleil vient juste de se coucher est peut-être à revoir. Et puis le découpage des paragraphes qui sont inégaux .

Un très bon moment de lecture ! Merci !
_________________
Rien ne sert de discourir, il faut parler à point.


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à18 amvJeu, 20 Sep 2018 02:20:20 +000020Jeudi 2008----120242. (2018)    Sujet du message : De l'autre côté du pont

Revenir en haut
              

   ecrire, commenter et être commenté. Index du Forum .::. Nouvelles.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.